Fortifie-toi et prends courage !

Maintenant, lève-toi…! génération Josué

… je ne te délaisserai point, je ne t’abandonnerai point…

…Fortifie-toi et prends courage, car c’est toi qui mettras ce peuple en possession du pays que j’ai juré à leurs pères de leur donner.

…Fortifie-toi seulement et aie bon courage…

Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche ; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit ; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras.

Ne t’ai-je pas donné cet ordre : Fortifie-toi et prends courage ? Ne t’effraie point et ne t’épouvante point, car l’Eternel, ton Dieu, est avec toi dans tout ce que tu entreprendras 

                                                                                                                                                                   Josué 1: 1-9

 

Quelle génération Josué pour aujourd’hui ?

 

Dans tout mouvement de réforme, sociale, politique ou religieuse qui impacte le monde, il existe souvent corrélation entre une conjoncture socioculturelle favorable, un message pertinent, une jeunesse en quête de sens et des leaders charismatiques.

Jésus, leader charismatique par excellence, choisit pour le suivre des jeunes prêts à tout pour un idéal promis. Son message était celui de la venue du royaume de Dieu. Le contexte historique était plus favorable que jamais à l’expansion de l’Évangile: l’empire romain favorisait la liberté de circulation des biens et des personnes, la langue et la culture grecque donnaient, en plus, un cadre idéal de communication des idées nouvelles. Il en fut de même du temps de Josué et de la conquête de Canaan. Leader incontesté, entouré d’une nouvelle génération dont les pères avaient disparu, Josué apportait un message d’espérance, dans un contexte favorable. En effet, les peuples cananéens étaient sous le jugement de Dieu.

 

Qu’en est-il aujourd’hui pour l’église en France ? Dans quel contexte se trouve-t-elle ? De quels leaders a-t-elle besoin ? A quelle jeunesse a-t-elle affaire ? Son message est-il pertinent pour lever une génération de conquérants ?

Le contexte de crise économique et sociale dans lequel nous vivons est certainement un temps favorable pour apporter un message d’espérance.

 

Un message d’espérance. Mais celui-ci ne peut pas être que spirituel, il doit apporter des réponses incarnées dans la réalité des préoccupations quotidiennes de chacun. L’annonce du royaume de Dieu est certainement le message pertinent dont le monde a besoin aujourd’hui; non pas un évangile qui ne s’intéresse qu’à la question de la vie après la mort (même si elle reste fondamentale), mais un évangile qui propose également une alternative de vie aujourd’hui dans la société des hommes.

Ce type de message résonne de manière étonnante chez les jeunes qui ne sont plus à l’écoute des discours vides, et encore moins ceux de l’église. Cette jeunesse cherche encore les valeurs communautaires de justice et d’amour, mais avant tout concrétisées dans des projets et des œuvres connectés à la réalité du monde d’aujourd’hui. Ces jeunes suivront des Josué et des Caleb, quel que soit leur âge, si ceux-ci ont su rester jeunes dans leur conception du service de Dieu.

 

Car être jeune n’est pas une question d’âge ou de style, c’est avant tout une mentalité, une énergie intérieure, un positivisme de foi. Il faut aujourd’hui des leaders qui n’imposent pas un vieux moule, mais des hommes et des femmes à l’écoute du Saint-Esprit.

Ceux-ci s’adapteront avec souplesse et radicalité à la réalité de la société actuelle, tout en préservant l’intégrité du message dont l’église est le véhicule privilégié depuis 2000 ans.

 

  • Prions pour que nous ne passions pas à côté de l’opportunité qu’offre le contexte trouble que nous traversons.
  • Intercédons pour que la jeune génération se lève saisie par la vision du royaume de Dieu.
  • Appelons des Josué et les Caleb sachant être des leaders pertinents pour aujourd’hui.

 

– « L’époque contemporaine est à mon avis exceptionnellement favorable au christianisme. Je veux dire que les chrétiens ne peuvent plus se payer de mots. Ils sont obliges d’aller à l’essentiel. De témoigner que le christianisme est une vie, une vie à fond, non simplement une morale ou une doctrine ». Extrait d’une interview de  Fabrice Hadjadji, philosophe et dramaturge, accordée au journal La Vie dans le cadre des États généraux du christianisme en septembre 2010.

elit. neque. mi, mattis elementum fringilla tristique sit