17 décembre – 17ème jour des 3 semaines de prière pour la France

 

3 semaines de prière pour appeler LA LUMIÈRE SUR LA FRANCE

si vous souhaitez recevoir chaque jour  -gratuitement-  le thème et ses sujets, demandez à ObjectifFranceIntercession@gmail.com
pensez à liker notre page FB
si vous souhaitez soutenir notre action, c’est ICI – MERCI !

 

PROCLAMATION

 

Rendez hommage au Fils, de peur qu’il ne s’irrite, et que vous ne périssiez dans votre voie, quand sa colère s’enflammera tout à coup. Heureux tous ceux qui se confient en lui ! Ps 2.12
Celui qui croit en lui ne sera pas condamné ; mais celui qui ne croit pas est déjà condamné ; parce qu’il n’a point cru au Nom du Fils unique de Dieu. J 3.18

 

 

Jour  16 – LUMIÈRE sur l’islam en France

 

Attentats islamistes en France

mea culpa et engagement des autorités musulmanes

 

Suite aux attentats de 2015, en présence du ministre de l’Intérieur (donc des cultes), un «Manifeste citoyen des musulmans de France» a été signé par les 400 représentants présents.

Le document réaffirme «avec la plus grande force» leur «condamnation totale et sans réserve» des actes terroristes ; il insiste pour « éviter tout amalgame», et sur «l’adhésion au pacte républicain…le socle de notre société…aucune considération religieuse, philosophique ou idéologique ne peut remettre en cause».

« Nous sommes comme le Dr Frankenstein… nous avons subi un électrochoc et nous ne pouvons plus faire comme avant, car nous avons vu naître ces jeunes terroristes… Sans nous en rendre compte, nous avons contribué, par nos paroles, à fabriquer des monstres (Fédération française des associations islamiques d’Afrique, des Comores et des Antilles)

… Bémol: l’UOIF, présente, ne partageait pas ce mea culpa: « Ne cherchez donc pas le mal là où il n’est pas. Ce sont les imams de poche qui prêchent la haine via les téléphones portables.»

 

PRIONS

Prions pour les imams -qui sont au contact des fidèles et les influencent par leur prêches : qu’ils manifestent du courage face à tous ceux qui soutiennent le djihad et la charia, incompatibles avec la république, la démocratie et la culture française.

Que les déclarations posées par ce « manifeste citoyen » continuent à travailler les cœurs.

 

Islam, quel Coran ?

 

Le coran se divise en 2 grandes parties distinctes par leur chronologie et leur contenu: – les sourates de La Mecque, d’orientation religieuse et liturgique ; – les sourates de Médine, d’orientation nettement politique, sociétale et législative. Elles sont des ordres, avec l’exaltation du djihad et de la charia.

De nombreux intellectuels musulmans souhaitent expurger du coran les contradictions et les appels à la violence (le massacre des infidèles, juifs et chrétiens).

(NB : Tareq Oubrou, recteur de la mosquée de Bordeaux, remet en cause son interprétation).

La « religion de paix » ne s’appuie que sur les sourates de La Mecque. Quel est donc le « vrai musulman »: le djihadiste violent (reconnu aujourd’hui « terroriste ») ou bien le musulman paisible?  NB : selon les spécialistes, sur les 86 721 mots du Coran, « amour » n’est employé que dix fois et jamais à l’égard de son prochain.

Étonnant soufisme… où l’amour tient une place centrale et conduit le croyant dans l’adoration (donc le contraire du salafisme) : «Faisons de nos familles, de nos foyers, de nos mosquées, des endroits où l’on cultive l’amour et où on l’entretient, par la piété, le savoir et l’invocation. »

Lire  » L’amour de Dieu, clé d’une éducation épanouissante » ICI de  Younès Yousfi.

C’est là que nous comprenons encore que le salut n’est pas affaire de religion (sinon Y. Yousfi serait sauvé) mais de Sauveur. Une vérité dérangeante qui reste à méditer… par des chrétiens aussi.

 

PRIONS

Saisissons l’opportunité de faire le point sur notre foi : sommes-nous les défenseurs d’une institution appelée religion chrétienne (c’est quoi être ‘’chrétien’’ aujourd’hui ?…), ou bien des disciples de Jésus-Christ ? Acceptons paisiblement la critique de la religion chrétienne (des religions chrétiennes…) : nous n’avons rien à perdre, certainement pas Christ ! Osons ! Nos autorités, et les musulmans, accepterons peut-être alors la critique de l’islam. Ouvrons le chemin de Christ en France !

 

Des intellectuels musulmans face à l’islam et l’islamisme

 

Abdennour Bidar,  Philosophe, auteur notamment de « L’Islam sans soumission »

(Mère Française catholique convertie à l’Islam, père adoptif marocain) 

L’islam a un problème : « Il ne faut donc pas que tu t’illusionnes, ô mon ami, en faisant croire que, quand on en aura fini avec le terrorisme islamiste, l’islam aura réglé ses problèmes !

Car tout ce que je viens d’évoquer – une religion tyrannique, dogmatique, littéraliste, formaliste, machiste, conservatrice, régressive – est trop souvent l’islam ordinaire, l’islam quotidien, qui souffre et fait souffrir trop de consciences…» (Lettre ouverte au monde musulman – ICI)

Libérer la critique de l’islam. Rescapée du massacre de la rédaction de Charlie Hebdo, la journaliste franco-marocaine Zineb El Rhazoui (auteur de « Détruire le fascisme islamique ») dénonce l’anormale protection dont profite l’islamique qui étend son influence dans le monde et notamment en France.

« Le principal cheval de bataille des théoriciens de l’islamisme français, c’est de convaincre la société que tout refus de leur idéologie équivaudrait à du racisme. Malheureusement, une grande partie des médias et de la classe politique est tombée dans ce piège.

Dès qu’on s’interroge sur le lien entre terrorisme et islam, les boucliers se lèvent pour rappeler que «tous les musulmans ne sont pas des terroristes». Mais… personne en France n’a jamais prétendu le contraire! Il n’y a qu’un seul et unique moyen de réussir une «dé-radicalisation», c’est de libérer la critique de l’islam ».

 

PRIONS

Persévérons à appeler des intellectuels, mais aussi des responsables politiques…et des responsables religieux, à faire entendre une voix libre et véritablement responsable sur l’islam, l’islamisme et les musulmans. Plus encore, que chacun puisse aujourd’hui affirmer -sans crainte d’être accusé d’être adepte de la « fachosphère » (l’accusation systématique pour faire taire) :

NON, ni le christianisme, ni le judaïsme, ni le bouddhisme, etc. ne posent de problème aujourd’hui dans la société française…contrairement à l’islam. 

 

Peut-on organiser le culte musulman ?

 

C’est le projet du Président de la république, annoncé en début d’année…pour 2018 : « Mon objectif est de retrouver ce qui est le cœur de la laïcité… afin de préserver la cohésion nationale… » E. Macron 

L’impossible organisation ? L’islam n’est pas pourvu d’une organisation hiérarchique claire et incontestable. L’État manque donc d’un interlocuteur privilégié. Depuis 30 ans, pour combler ce manque, il cherche à créer une structure représentative. De plus, il existe en France une diversité de courants. La majorité des musulmans français sont sunnites  (environ 90 %), mais les pratiques varient en fonction des pays d’origine. 

En finir avec «l’islam consulaire», c’est-à-dire réduire l’influence des pays étrangers, principalement le Maroc, l’Algérie et la Turquie qui financent et gèrent « leurs » mosquées en France… états dans l’État !  

Une vraie formation d’imams. Le président de la Fondation pour l’islam de France  (Jean-Pierre Chevènement), a dévoilé dans les colonnes du Parisien ses idées pour organiser l’islam de France.

Un islam cultivé! L’ancien ministre de l’Intérieur souhaite « favoriser l’émergence en France d’un islam cultivé qui sera la meilleure réponse à l’idéologie fruste et brutale du salafisme ».  

Modifier la loi 1905…Alerte ! Afin de lutter contre l’intégrisme islamiste, le gouvernement envisage de réformer la loi sur la séparation des Églises et de l’État. Pour l’ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel, les pistes  imaginées compliqueraient la vie des Églises qui ne posent aucun problème à la République, et engendreraient chez les musulmans des crispations qui vont favoriser les lieux de culte clandestins d’un islam radical.

 

PRIONS

 

Prions pour les consultations en cours, notamment avec les représentants des diverses religions : qu’il soit rappelé sans crainte au chef de l’Etat et au ministre de l’Intérieur (des cultes), que notamment la laïcité ne pose problème qu’à certains musulmans et à l’islam en général, les autres religions ne manifestant aucune violence envers la société…au contraire !

Prions que le problème posé par la charia soit abordé et pris en compte dans toutes les décisions touchant à l’organisation de l’islam de France. Sinon, il y aura bien incompatibilité entre l’islam et les valeurs de la république… contrairement à ce que pense le chef de l’État.

Persévérons à prier pour que les religions et les religieux connaissent la vérité qui rend réellement libre, Jésus, Emmanuel, Dieu avec nous, le chemin qui mène au Père et Créateur, la Vérité et la Vie !

 

ut et, dapibus venenatis, suscipit leo