4 Décembre – 4ème jour des 3 semaines de prière

si vous souhaitez recevoir chaque jour le thème et ses sujets, demandez à ObjectifFranceIntercession@gmail.com  

 

Jour  4 – LA BIENVEILLANCE

 

PROCLAMATION 

Proclamons sur la France l’oracle de Dieu adressé à Israël :

Je connais, moi, les desseins que je forme à votre sujet, — oracle de l’Éternel, desseins de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir fait d’espérance. Jr 29.11

Et comme Jonas devant le salut de Ninive :

Tu es un Dieu qui fais grâce et qui es compatissant, lent à la colère et riche en bienveillance, et qui regrettes le mal dont tu as menacé. Jonas 4.2

 

 

APPELÉS À BÉNIR                                                                                                                AUJOURD’HUI BÉNISSONS… 

 

                                           Le personnel médical

Ce n’est pas une profession mais une panoplie de métiers divers, et parfois très différents, qui ont ce point     commun : soignez le corps (et donc plus ou moins l’âme) : médecins généralistes ou spécialisés, infirmières et infirmiers, aides-soignants hommes ou femmes, kinésithérapeutes, etc. En cabinet, à domicile ou en hôpitaux et cliniques, nous avons tous eu affaire à eux à un moment ou l’autre.

Aujourd’hui et globalement, leur moral n’est pas au beau fixe par des conditions de travail en partie détériorées, et les vocations faiblissent au point que l’on parle désormais de « déserts médicaux ». 

Bénissons toutes ces personnes, importantes dans une société qui souffre car elles sont appelés à témoigner de la bienveillance envers les patients (=souffrants, étymologie). Dieu leur permettant de nous soulager des œuvres du péché dans nos corps, elles participent à l’anticipation du jour où Lui-même essuiera toutes larmes de nos yeux. 

Remercions celles que nous connaissons, bénissons-les par des encouragements, et par nos prières. Si possible, annonçons-leur le Grand Médecin, Jésus-Christ, venu pour «guérir ceux qui ont le cœur brisé, proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue… ». 

Prions particulièrement pour tous les soignants qui travaillent dans les services des « Urgences »,  et pour ceux qui interviennent sur les lieux d’accidents, d’attentats et… de manifestations violentes.

 

ACTUALITÉ

Blocages des lycées. Selon le ministère de l’Éducation, plus d’une centaine de lycées (NB : sur 4000) sont totalement ou partiellement bloqués ce lundi 3 décembre en France. Le mouvement va-t-il se propager à travers tout le pays ? Le ministre rappelle qu’il n’y a pas de motifs sérieux de revendication alors que la réforme des lycées se met en place après la consultation de plus de 40.000 lycéens.

À plusieurs endroits, des heurts avec les forces de l’ordre et des actes de vandalisme ont été constatés. 

Prions pour la protection des jeunes, surtout les plus fragiles, manipulables par les leaders improvisés (en herbe ?) alors que la tension monte dans le pays.

Appelons toute la sagesse nécessaire pour gérer ce « départ de feu » sur Jean-Michel Blanquer, les recteurs et proviseurs, comme sur les forces de l’ordre appelés à intervenir.

 

LA BIENVEILLANCE, une quête des Français, une promesse électorale, une facette du cœur de DIEU

 

Le 10 avril 2016, celui qui était encore ministre de François Hollande répondait ainsi sur France 2 à une question sur le parti socialiste : « Depuis 18 mois, j’ai une règle de vie, pour les femmes et pour les hommes, comme pour les structures, c’est la bienveillance. Donc je n’ai pas besoin, pour exister, de dire du mal des autres. » De fait, avec le dépassement des clivages (ni gauche ni droite), la bienveillance sera un leitmotiv de la campagne du candidat E. Macron. Celle dont il se disait habité, et qu’il diagnostiquait comme une nécessité pour la France en crise.

Étonnante résonnance dans l’actualité… Dans la même émission, il appelait à regarder de toute urgence et très sérieusement « ce qui bloque le pays », et il dénonçait « l’entre-soi » des politiques déconnectés des préoccupations du peuple. D’où l’urgence pour lui « de regarder en face la situation du pays », et « de redonner une place aux travailleurs » et son projet : « que la vie des gens soit au cœur de la vie politique » !

Le peuple a entendu. Le mouvement des gilets jaunes contient ces mêmes demandes, et renvoie donc le Président à son crédo de campagne.

Bénissons Dieu qui répond à nos prières, au-delà de ce que nous comprenons… ou souhaitons comme réponse. Soyons assurés qu’Il agit dans tout ce qui se passe, qu’il n’est dépassé par rien, contrairement à nos responsables politiques. N’accusons pas, et reconnaissons que la politique n’est pas facile, d’autant que beaucoup aiment être séduits.

Prions pour le chef de l’État. Dieu a entendu son engagement de bienveillance  et, contrairement à nous peut-être, Il ne s’en moque pas mais appelle E. Macron à tenir ses engagements. 

 

Dieu est bienveillant

La souffrance est toujours le produit du péché, commis ou subi. Mais à tous nos désarrois le Père répond par Ses desseins bienveillants, matrices d’un avenir fait d’espérance (cf. proclamations de ce jour).

Il nous appelle à la bienveillance, qui est un fruit de l’amour (Galates 5.22), et la conséquence directe de notre salut : « Puisque vous êtes élus, sanctifiés, aimés par Dieu, revêtez donc des sentiments de compassion, de bienveillance, d’humilité, de douceur, de patience ». Colossiens 3.12

La bienveillance est l’empreinte de la grâce (Col 4.6) qui agit en nous. Elle se voit inévitablement dans notre attitude envers tous les hommes, marquée d’une « douceur » réelle et constante. C’est d’ailleurs l’injonction de l’apôtre à l’Église (Tite 3.2), assurément un test : avons-nous ou pas reçu l’amour de Dieu ? Ou bien sommes-nous encore des « insensés, désobéissants, égarés, asservis à toute espèce de désirs et de passions, vivant dans la méchanceté et dans l’envie, odieux et nous haïssant les uns les autres » ? (v.3)

Recevons, avec un esprit bien disposé, l’appel de Dieu à la bienveillance, car Il a déposé Son amour en nous pour nous faire LUMIÈRE pour le monde.

La bienveillance guérie les cœurs blessés, adoucie l’agressivité, calme les peurs et remet les égarés sur chemin de la dignité. 

Revêtons « l’homme nouveau » (Éphésiens 2.15 ; 4.24 ; Colossiens 3.10) 

Recherchons donc « les réalités d’En-Haut », débarrassons-nous (si besoin) de toute « colère, irritation… », supportons-nous les uns les autres (plutôt comme des ‘’supporters’’ !). 

«…puisque Dieu vous a choisis pour lui appartenir et qu’il vous aime, revêtez-vous d’ardente bonté, de bienveillance, d’humilité, de douceur, de patience… » Colossiens 3.8

Entendons, comprenons que le monde a soif de nous voir ainsi « revêtus », « transformés à Son image », afin de croire en Celui que nous annonçons.

 

facilisis dictum id, Aenean Nullam Praesent libero