Un avant, et un après!

 

« Arrêtez, et sachez que je suis Dieu: Je domine sur les nations (sur la France),  Je domine sur la terre »    Psaume 46.10
 « Comme certains disaient du Temple qu’il était orné de belles pierres et d’offrandes votives, il dit : « De ce que vous contemplez, viendront des jours où il ne restera pas pierre sur pierre : tout sera jeté bas. » Luc 2.16
 Parce que tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, Je te conseille de m’acheter de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies »     Ap 3. 18

 

           Notre Dame de Paris en feu !

 

   

Largement détruit, le magnifique monument emblématique de Paris, le plus visité de France, sera difficile à rebâtir.

Beaucoup de lectures de l’évènement peuvent être faites, et nous pourrions même choisir de n’en faire aucune, de constater seulement une « fatalité ». Pour autant :

 « Dieu parle cependant, tantôt d’une manière, tantôt d’une autre, et l’on n’y prend point garde ».

Aussi tenterons-nous ces brèves réflexions, afin de nous saisir de la prière, réaction que nous privilégions plutôt que l’émotion. Chacun pourra se saisir de ce qui lui parle.

  

La fin du religieux, inefficace pour sauver

 

 

Nous pouvons légitimement être touchés par les monuments, les traditions et les rites religieux : tout cela parle de culture, mais pas de foi selon le cœur de Dieu.

La France est fière de sa culture bimillénaire, et ses monuments constituent l’essentiel de l’attrait touristique étranger, des USA à la Chine. Une grande partie de ce patrimoine est d’origine ou d’inspiration catholique, ce qui laisse penser que la France « est » catholique. S’agissant de sa culture, c’est vrai, assez largement.

 

Or la culture est souvent idolâtrée, pour elle-même et non aimée pour ce qui l’inspire. C’est tout le problème de l’image, qui détourne de l’adoration due à Dieu seul (Lévitique 26.1). Or « Dieu est esprit, et ceux qui adorent, c’est en esprit et en vérité qu’ils doivent adorer» (Jean 4.24)… « le Très-Haut n’habite pas dans des demeures faites de main d’homme » Acte 7.48

 

Émotion et foi populaire. Qui n’a pas été touché de voir cette foule anonyme chanter un « je vous salue Marie » devant Notre Dame en feu ? Au-delà du catéchisme catholique qui voit en Marie la « mère de Dieu », et dans Notre Dame (=Marie) une de ses grandioses représentations, c’est tout un désarroi, simple et confondant, de croyants qui se désolent de la perte de leurs repères « sacrés ». Vous avez dit « perte de repères » ?

 

Intéressant : les seize statues en cuivre de la flèche de la cathédrale Notre-Dame de Paris ont été déplacées cinq jours avant l’incendie. Elles n’avaient pas bougé depuis le milieu du XIXe siècle. Il s’agit des 12 apôtres et des 4 évangélistes. Le reste de la flèche et l’essentiel du toit sont partis en fumée…

 

NB : les adeptes de la punition divine (…pour les autres de préférence) ont vu le jugement de Dieu sur les scandales touchant les prêtres. Et si nous voyions plutôt une purification d’amour de la part de Celui qui EST AMOUR ? Cela change tout, et donne de l’espérance à tous, à nous-mêmes face au  « péché qui nous enveloppe si facilement »  afin de courir «avec persévérance l’épreuve qui nous est proposée » He 12.1

PRIONS

Prions pour les Parisiens, et tous ceux qui sont bouleversés par la destruction de Notre Dame. Témoignons compréhension et sympathie et, si possible, parlons du Seigneur Jésus, notre temple et notre cathédrale, notre tout!

 Bénissons Dieu qui parle de toutes les manières : OUI, le témoignage des apôtres restera jusqu’au dernier jour, jusqu’à tant que nous pourrons dire « aujourd’hui est un jour de grâce » !

Repentons-nous pour tous nos faux repères humains, trop humains. Or notre seul repère EST (devrait être) Christ!

Repentons-nous même nos fêtes, Pâques…Noël… parfois « excellentes », qui nous rendent heureux, mais que le monde a besoin de voir tous les jours dans notre vie, pour croire : que Jésus est réellement venu dans ce monde, qu’Il a donné sa vie pour tous, qu’Il est vivant et qu’Il règne !

Alors bénissant Dieu pour tous les restes et signes de la foi dans notre pays, plus ou moins purs…vivons pleinement qui nous sommes en Lui. Sans timidité évangélisons, c’est le temps !

 

  • La « flèche de Viollet-Le-Duc », une œuvre de franc-maçon brûlée et tombée à terre

Sans entrer dans la longue histoire des relations de la franc-maçonnerie avec les cathédrales (Cf. « Les francs-maçons doivent participer à la reconstruction de Notre Dame de Paris »… parole de protestant-franc-maçons -sic-!…), rappelons que le célèbre et talentueux architecte était un initié ; il s’est fait représenter lui-même parmi les 12 apôtres avec son équerre, sous les traits de « Saint Thomas » : il semble contempler son « Grand Œuvre ».

Rajoutée par Viollet-Le-Duc à son initiative, la flèche dominait tout, au-dessus des statues des 12 apôtres et des 4 évangélistes. Elle n’était pas un clocher mais se voulait un ‘’paratonnerre spirituel’’ avec des répliques de reliques à l’intérieur !

« Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles ». Jc 4.6

 

PRIONS

 Prions pour la conversion de nombreux francs-maçons. Que comme la flèche de Viollet-Le-Duc, ils tombent de leur piédestal d’orgueil et de suffisance et que, consumés par le feu de l’Esprit, ils viennent au pied du seul Roi des rois et Seigneur des seigneurs, le Maître, Jésus-Christ !

 

  • Un feu purificateur

Certains y ont vu l’enfer qui se déchainait contre les chrétiens. C’est oublier que le feu appartient à Dieu premièrement. Ne donnons pas gloire et puissance au diable, mais voyons que toutes nos œuvres (et nos théologies !) ont besoin d’être purifiées, et que Dieu est souverain pour interpeller et éduquer.

 

La France « royaume de Marie ».

  • rappelons-nous que Notre Dame est le monument qui célèbre « Marie ‘’Mère de Dieu’’ » et « patronne de la France », selon la déclaration d’Urbain II, au XIIe siècle : « Regnum Galliae, regnum Mariae » (le royaume de France est le royaume de Marie).

Hélas, malgré l’évolution de responsables catholiques qui préfèrent mettre l’accent sur la vérité « Marie mère de Jésus », le dogme reste, en parfaite opposition à la Parole de Dieu. Un sérieux empêchement à l’unité théologique des chrétiens, et à la parfaite révélation en France du Roi de Gloire, seul chemin vers le Père.

NB : le pape français Urbain II lancera la 1ère croisade pour « unifier la chrétienté sous l’autorité pontificale», avec les persécutions et massacres de Juifs (et de musulmans) qui en résulteront.

  • rappelons-nous que c’est le très catholique roi Saint-Louis qui imposa une marque jaune aux Juifs sur leurs habits !…sous son règne en 1242, vingt-quatre charretées du Talmuds sont solennellement brûlées en place de Grève en présence du clergé ! Or sa « relique » est estimée «très précieuse» !…
  •  rappelons-nous que c’est à Notre Dame que la ’’déesse’’ raison a été mise sur le trône de la France, par les autorités françaises en 1793, sans qu’aucune autorité ne s’en repente depuis.

 

         Notre Dame, Paris, France, soyez purifiés !

  

Intéressant : vu du ciel, l’incendie figurait un brasier de feu en croix, au cœur de Paris (lien ICI)

 

PRIONS

Prions pour la sainteté, qui nous vient de Dieu seul, que nous ne pouvons ni inventer ni ritualiser : que nous y aspirions pour nos vies, pour nos assemblées, pour l’église en France, pour notre pays.

 

« Mais toi, tu es le Dieu des pardons, bienveillant et miséricordieux, lent à la colère et plein de fidélité ; tu ne les as pas abandonnés » Néhémie 9.17

Réalisons la bonté de Dieu qui prend soin de nous, qui ne désespère pas de nous alors même qu’Il pourrait d’un souffle juger et anéantir tout ce qui lui déplaît (ce que souhaitent certains chrétiens). Au contraire, il « fait preuve de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. » 2 Pierre 3.9

 

 Appelons les amoureux de la vérité à se lever. Elle a un nom : Jésus-Christ ! Car « l’amour ardent que j’ai pour ta maison me brûle comme un feu». Ps 69.9

 

 Osons cette prière de foi et de consécration, pour toutes les dénominations: « Consume Seigneur, brûle tout ce qui n’est pas de toi ! »

Appelons la purification par le feu brûlant de Son amour !

 

 

«Je reprends et châtie tous ceux que j’aime. Ranime ton zèle et change ta vie !

Voici : je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je mangerai avec lui et il mangera avec moi.

Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône.» Ap 3.19-21

 

sit in mattis Lorem accumsan Aliquam