Comment prier pour la France

 

« Ne t’ai-je pas dit que si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ?

Ayant dit cela, il cria d’une voix forte : Lazare, sors ! »

Jean 11. 40 et 43

 

Comment prier pour la France

 

 

La question peut paraitre étonnante à ceux qui prient avec nous depuis 18 ans, mais pas pour ceux qui nous rejoignent.

A cause des temps très particuliers que nous traversons où tous les repères semblent s’effacer, beaucoup s’interrogent et doutent parfois, ce qui est bien compréhensible.

 

Repérons quelques éléments utiles pour se fortifier ensemble dans la prière pour le pays, et au-delà.

 

QUI peut prier ?

Celui qui aime la France car la prière efficace est alignée avec le cœur de Dieu, « lent à la colère et riche en bonté ». C’est aussi vrai en priant pour quelqu’un : Dieu est Amour et honore l’amour.

Celui qui n’aime pas la France mais a plutôt des paroles critiques et des appels au jugement (« Seigneur, veux-tu que nous commandions que le feu descende du ciel et les consume ? ») peut toujours se repentir de l’esprit qui l’anime (« Jésus… les réprimanda, disant : Vous ne savez de quel esprit vous êtes animés » Lc 9.54 sv) puis demander à Dieu de lui donner de l’amour pour la terre où Il l’a placé, et pour ses habitants.

 

Prions Dieu  de nous donner Son cœur pour la France, et Son regard sur ses habitants.

Repentons-nous de l’esprit de jugement, subtil parfois… à la manière des « amis » de Job.

 

QUI prions-nous ?

La question n’est pas stupide car il est bon de se redire que notre foi n’est pas dans la prière mais en Dieu qui entend, écoute et exauce COMME IL veut et QUAND IL veut.

 

Hélas, dans une société de consommation qui nous marque tous -plus ou moins- de son empreinte, nous sommes devenus exigeants et impatients. Pourtant, s’agissant de Son retour comme de notre quotidien :

« Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance ». 2P 3.9

 

 

COMMENT prier ?

La question ne porte pas tant sur les sujets de prière que sur notre attitude de cœur.

1) avec reconnaissance pour Qui est Dieu et pour ce Qu’Il fait, au-delà de ce que nous comprenons. 

Encouragements. Ils nous viennent des Juifs de France, et d’Israël ;

  • Les Juifs de France. Notre pays est celui qui les a persécutés depuis le plus longtemps (6ème siècle), annonçant la Shoah, où la France tiendra un rôle important. Cependant (rappel), chaque shabbat depuis 2 siècles, les Juifs remercient Dieu pour la France et la bénissent (lire ICI).
  • Israël. Contesté dès sa naissance en 1948 et jusqu’à aujourd’hui, accusé de tous les maux de la terre, l’Etat d’Israël et les Israéliens cultivent la reconnaissance envers Dieu, pour les choses bonnes comme pour celles qui font mal. À voir : cette courte vidéo (5mn 50), « le miel et le dard ».

2) par l’intelligence et par l’Esprit

3) avec la Parole de Dieu, la bible

 

 

D’OÙ prier ?

 

Assis dans les lieux célestes (Eph 2.6). Ce n’est pas de la théologie inaccessible mais une place que nous n’arrivons pas à occuper, ou n’osons pas occuper, alors qu’elle est la nôtre : la seule depuis laquelle une montagne est dominée, où les promesses sont accomplies et les victoires remportées.

Prions le Seigneur de venir au secours de notre incrédulité quand notre foi est attaquée.

 

NB : soyons prévenus, la France est LE pays qui, historiquement, a déclaré la guerre à la foi !

 

La vision  du sceptre royal qui frappe le sol de France.

« Le Seigneur se lève de son trône et vient marcher sur la terre de France. Il s’arrête sur Paris, son regard parcours tout le pays, longuement, très longuement. C’est un regard de feu qui sonde tout, qui scanne tout. Puis il lève un sceptre, semblable à celui des rois mérovingiens, et en frappe le sol avec une autorité inconnue ici-bas. C’est comme un ordre donné à la terre de réveiller tout ce qui est endormi. Il s’en suit une interminable vibration qui résonne encore. Tout est concerné, « vibré ». Et comme la boue déposée au fond des mares remonte à la surface sous l’effet d’un lourd pavé jeté à l’eau, ainsi tout remonte à la face du pays, le très laid mais aussi des diamants perdus… oubliés ».

 

 

id dolor ut accumsan commodo vel, Donec risus. ipsum justo Lorem diam