JOUR 21 – FRANCE des territoires

 

Proclamons

Romains  8.18-25

 

FRANCE  des  territoires

 

Comme tout grand mouvement social, celui dit des « gilets jaunes » est complexe à analyser. Bien français, il s’exprimera parfois dans les contradictions.

Cependant, un point fort émergera dès le début : un désir de préserver l’identité, les richesses et les savoir-faire de notre pays, menacés par une mondialisation galopante.

 

Un aspect essentiel de l’identité française

L’identité de la France a été profondément marquée par son fort caractère rural et agricole qui a forgée la société et la famille sur un mode proche des modèles bibliques anciens, d’autant que « le lait et le miel » y étaient disponibles… si l’on mettait du cœur à l’ouvrage! Les progrès industriels réduiront considérablement la proportion de « familles paysannes » après avoir tenté, avec beaucoup de succès, de transformer les agriculteurs/paysans en entrepreneurs.

La confiance se déplacera de la foi et du « bon sens paysan » vers l’idole des temps modernes, la productivité, riche de toutes les promesses… illusoires.

 

Soif de vrai!

Bien que fascinés comme les autres par les réussites et les gadgets du progrès, les Français s’en méfient et rêvent d’un retour à la terre, aux « choses simples et vraies » parées des promesses de toutes les guérisons… Tous les Français? Sans doute pas, mais assez nombreux pour décliner avec panache au quotidien les vertus des « régions » et des terroirs, des traditions et des cultures, des identités à défendre et préserver.

Un véritable « redressement de la France » passera en partie dans la compréhension de cette identité et le soin que les gouvernements apporteront à rendre justice à l’agriculture et aux régions, porteuses d’une certaine « France éternelle », au grand dam des « progressistes ».

La notion de « patrimoine rural » s’est imposée pour définir un bien commun à l’ensemble de la collectivité, somme des actions passées de la société rurale. Se trouvent identifiés, restaurés et mis en valeur: ici un lavoir public, là un four à pain, un canal, un pont, un moulin, etc. Ainsi sont valorisés des «lieux de mémoire », livres ouverts d’architecture et d’histoire qui mobilisent le dialogue et le travail de toutes les professions et générations rurales. 

 

L’excellence française

La France décerne depuis 1960 des distinctions variées : -Label Rouge, -AOC des vins, produits laitiers et agroalimentaires,  -Label Montagne, -Label Agriculture biologique, -Entreprise du patrimoine vivant… tous s’appliquent à nommer et préserver la spécificité et la qualité.

De plus en plus, des consommateurs avertis sont prêts à payer le juste prix: pour leur santé, pour leur plaisir, par solidarité et reconnaissance, par souci de justice, par attachement au patrimoine national…

 

PRIONS

 

Bénissons Dieu pour le savoir-faire français marqué par l’excellence dans toute son histoire.

 

Recevons cet héritage patrimonial comme un trésor national à faire prospérer, vecteur d’une économie humaine parfaitement intégrée dans notre culture passée et présente.

 

Prions que des chrétiens se lèvent dans tous ces domaines de l’excellence française afin d’insuffler, dans  leurs dimensions relationnelles, culturelles et commerciales, les valeurs du royaume de Dieu.

 

Soyons prophétiques et conséquents: autant que possible, privilégions des achats de produits de qualité (plutôt que la quantité), prioritairement français.

Appelons le retour de la foi dans les campagnes, des implantations d’Eglises et des lieux de prière: que des ouvriers se lèvent dans la meilleure des moissons, celle des âmes !

 

 

elit. felis eget mi, dictum felis ante.