Jour 6 – Unis d’un amour ardent

 

« Accueillez-vous donc les uns les autres, comme Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu » (R 15.7)

« Avant tout, ayez un amour ardent les uns pour les autres » (1 P 4.8)

C’est la clé donnée par Dieu pour vivre une paix et un amour fraternel qui défient l’intelligence et la raison.  C’est une clé pour vivre notre appel d’être « la lumière du monde » (Mt 5.14) afin de manifester et répandre cette paix, cet amour, cet accueil dans toutes les circonstances et lieux de notre pays.

La priorité ! « Tu aimeras ton prochain… » est décliné de la première à la nouvelle alliance ; le prochain, c’est le frère, la sœur, le « tout proche », dans le peuple de Dieu prioritairement.

  • changeons de regard : Jésus a dit que mon prochain est celui qui exerce la miséricorde… envers moi ! (Lc 10.36-37).

 

Difficile ? Oui, le prochain à aimer est près de chacun de nous, dans notre assemblée. Il mon frère, ma sœur ; il n’est pas au bout du monde ; il n’est pas spécialement « l’étranger » qui surgit dans mon environnement, même si Dieu a des paroles particulières d’accueil envers celui-ci.

Blocage. Notre époque révèle qu’il est devenu plus facile d’aimer celui qui est loin que celui qui est proche. Certes, cela nous engage infiniment moins, car le « proche » sollicite une attention et une relation entretenues qui me défient dans mes réticences : égoïsme, duretés de cœurs, jugements etc., tout ce dont Dieu veut justement me délivrer.

Des excuses ? Nous avançons des excuses pour ne pas « aimer ardemment » comme Dieu le demande. Il s’agit souvent de « blessures », de « trahisons » et autres déceptions relationnelles.

 

Justement : « ardemment ». Du grec ekteinos, (résolument, assidument), issu du verbe ekteno employé 13 fois quand  le Seigneur étend sa main qui secoure, qui bénit, qui guérit. Il s’agit donc d’accepter que ce même Seigneur agisse en nous pour aimer « ardemment », non par nos propres forces ou sentiments liés aux circonstances, mais par ce principe spirituel fondamental du royaume de Dieu : « Ni par puissance, ni par force, mais par mon Esprit » Za 4.6

 

Une clé pour l’évangélisation et la croissance de l’Eglise : « A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » J 13.35 

 

 

                          PRIONS

 

 

En Jésus, un commandement ancien devient nouveau… et insistant : « Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres » J 13.34

 

Prions Dieu d’être touchés par une nouvelle révélation, et préservés de toute légèreté. Si besoin, humilions-nous devant le Seigneur, confessant nos manquements, lui demandant sa grâce pour changer.

 

Prions qu’Il nous donne ainsi de progresser, chacun et collectivement, dans un amour fraternel « ardent » qui étonnera le monde.

Que les gens de la maison de Dieu soient prioritairement bien accueillis, afin de savoir prendre soin de ceux du dehors en « donnant ce qu’ils ont reçu » : l’amour et la considération, au nom de Christ, le chemin qui révolutionne les vies.

 

Reconnaissons les dons de Dieu en chacun.

 

Osons prier cette révolution des cœurs : « que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes » (Ph 2.3) débarrassés de toute « vaine gloire » !

Oserons-nous ?

 

massa tristique justo nec consectetur Lorem venenatis,