La JOIE en DIEU

 

« Soyez toujours joyeux ! » 1 Th 5.16

 

La Joie de Dieu

 

 

S’il est bien une chose que nous devons nous rappeler dans ces temps de confinement et d’incertitudes multiples, c’est que nous avons une source de Joie, intarissable : Dieu lui-même.

 

Dieu est joyeux ! Cette affirmation peut paraître surprenante pour beaucoup, car bien souvent la conception que nous avons de Dieu le dépeint comme sage, sérieux voire sévère. Pourtant la joie est un élément fondamental de son caractère et de sa nature. Dieu n’esquisse pas seulement un sourire de temps en temps, il est profondément joyeux, il peut même exprimer sa joie de manière exubérante !

 

 « L’Éternel, ton Dieu, est au milieu de toi, comme un héros qui sauve ; Il fera de toi sa plus grande joie ; Il gardera le silence dans son amour ; Il aura pour toi des transports d’allégresse. » Sophonie 3. 17

 

L’expression « avoir des transports d’allégresse » traduit le verbe hébreux « Giyl » qui signifie littéralement ‘’exulter, danser, crier de joie, tournoyer sous l’effet d’une émotion forte’’.

Nous avons du mal à se représenter Dieu comme cela et pourtant c’est bien lui. Mais ce qui est extraordinaire, c’est que son peuple est le sujet central de sa joie !

Dans le contexte c’est Israël, mais évidemment l’Église l’est aussi !

L’apôtre Paul présente la joie parmi les éléments distinctifs du Royaume de Dieu, au même titre que la justice et la paix (R14.17).

Mais pourquoi est-elle si souvent minimisée comme quelque chose de léger, d’inutile, voire de malséant ? Si la justice et la paix sont bien évidemment les caractéristiques essentielles de toutes œuvres se réclamant du règne de Dieu, pourquoi la joie ne le serait-elle pas ?

La religion –‘’l’esprit religieux’’– n’aime pas l’expression simple de la joie, car elle dérange, bouleverse les cérémonies, elle est trop spontanée, elle déborde, elle ne semble pas ‘’spirituelle’’… Pourtant, la vie du Saint-Esprit est souvent manifestée par un débordement de joie. Le jour de la Pentecôte, les observateurs critiques ont dit des apôtres qu’ils étaient pleins de vin doux ! En fait, ils étaient remplis de la vie de Dieu, et cette vie explose de joie !

 

Puisse l’église aujourd’hui, dans un monde stressé, dépressif et malheureux, manifester cette joie du royaume en témoignage au pardon, à la liberté, et à la grâce, reçus par ceux qui ont goûté « combien l’Éternel est bon » !

 

« Tu as changé mon chant de tristesse en une danse joyeuse, tu as remplacé mon vêtement de deuil par un habit de fête ». Ps 30.11 (PDV)

                                                                                                                                                                                                

Dans les temps difficiles qui viennent peut-être pour l’église, la joie sera la marque incontournable et surnaturelle de ceux qui sont nés de Dieu et qui témoignent de Christ. Elle aura non seulement sa place dans l’expression de notre foi et de notre vie d’église, mais elle sera indispensable pour persévérer jusqu’au bout. Cette joie est la force du peuple de Dieu, elle l’équipe pour affronter l’opposition et la persécution.

 

  • Laissons Dieu nous éclairer sur toute fausse image que nous avons de Lui.

« Il y a d’abondantes joies devant ta face » Ps. 16.11

  • Apprenons à nous réjouir dans la présence de Dieu, Lui la source de la seule joie durable.

« Mon cœur danse de joie… Le SEIGNEUR est la force de son peuple » Ps 7-8

  • Prions pour que « la joie du Seigneur » (Nh 8.10) devienne une réalité et « une force » pour l’Église de France… merveilleuse antidote à l’ambiance « ronchon » bien française !
  • Que les déprimés (potentiellement nous tous), délaissant leurs habits de tristesse, deviennent des louangeurs !

 

 

 

Réseau Objectif France

Nous sommes UN peuple, unis par l’Esprit de Dieu, pour manifester ENSEMBLE ce que le Seigneur Lui-même dit de nous : « Vous êtes la lumière du monde » (Mt 5.14)

lectus Donec adipiscing libero pulvinar consequat. eget venenatis, commodo justo