Mai 1/10 – Une vie remplie de sens

MAI 1/10

 

« Vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière » 1 P 2.9

 

Une vie remplie de sens

 

Un combat majeur.  Ceux qui veulent « injustement retenir la vérité captive » en vue de glorifier l’homme, font tout pour nier le Créateur :  plus de créateur, plus de création mais « mère nature » ou « dame nature » qui s’exprime indifféremment dans un brin d’herbe, un singe ou un homme… son ‘’descendant ‘’ ! Or plus de création, plus de créatures faites à l’image de Dieu, mais une lente évolution qui, de hasards en accidents, nous a fait animaux intelligents, capables de sonder l’infini… !

Créés à l’image de Dieu ! C’est la révélation fondamentale pour celui qui rencontre son créateur, le cri de la nouvelle naissance qui monte des entrailles et illumine l’intelligence, la reconnexion essentielle avec notre être, le retour en dignité qui bouleverse notre vie, nous relève et nous remet en marche dans l’éternité avec Dieu.

Retour en Eden ? Plus que cela, un nouveau départ, une re-création pour une espérance vivante « qui ne trompe pas », qui a du sens, un sens, celui donné par la rédemption accomplie par Jésus, et qui va répondre au « désir ardent » de la création qui attend «la révélation des fils de Dieu » (R 8.19)

Hommes et femmes nouveaux, renouvelés à son image (Col 3.10), nous avons en vue la gloire à partager avec Christ lorsqu’il paraîtra.

En attendant, nous ne sommes pas inactifs mais nous travaillons à manifester les œuvres bonnes préparées d’avance par le Père. Pour cela Il a mis à notre disposition, pour que nous y puisions, rien moins que Sa présence en nous : « Jésus lui répondit : si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera ; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui » J 14.23.

 

  • Bénissons Dieu qui, dans son incroyable amour, a choisi l’aventure -folle à nos yeux- de nous créer à Son image. Méditons ce « pari » de Dieu, Sa confiance manifestée.
  • Adorons Celui qui EST, qui ETAIT, et qui VIENT ! Proclamons Sa dignité incomparable.
  • Redécouvrons les attributs divins déposés en nous. Demandons au Père de les ranimer par Son Esprit, puis, dans un élan nouveau, « Marchons en Christ », dans la lumière, dans Son admirable lumière (1 J 5.7).

                                                                                                                                                                                                                                                                    

                          

 

                                 L’avortement aidé pendant le confinement…

 

A domicile. « Eu égard à la situation sanitaire (…), les interruptions volontaires de grossesse pratiquées par voie médicamenteuse par un médecin ou une sage-femme peuvent être réalisées jusqu’à la fin de la septième semaine de grossesse (ou neuf semaines d’aménorrhée) »

-NB : jusqu’à présent accessible jusqu’à sept semaines d’aménorrhée pour les pratiques à domicile.

 

Urgence d’État ?… La république rassure les associations inquiètes. « Les interruptions de grossesse sont considérées comme des interventions urgentes par le ministère des Solidarités et de la Santé. Leur continuité doit être assurée (…) Les services de l’Etat feront des points réguliers avec les soignants et le tissu associatif afin de s’assurer que, même en période de pandémie et de confinement, le droit des femmes à disposer de leur corps ne soit pas remis en cause ». (déclaration conjointe du ministre de la Santé et de la secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes).

 

  • Urgence du Ciel ! Demandons au Seigneur un cœur qui pleure pour notre pays !
  • Intercédons pour les ministres de tutelle,  porte-paroles de l’esprit de mort qui a des droits sur notre pays, avec -hélas !- la complicité d’une partie de l’Église du Seigneur de la Vie.
  • Repentons-nous de nos tiédeurs, de nos indifférences et de nos compromissions au nom d’un évangile revisité, tellement permissif !
  • Encore et encore, élevons le nom du Seigneur de la Vie sur la France.

 

A demain, dans la joie de prier !

 

Réseau Objectif France

Nous sommes UN peuple, unis par l’Esprit de Dieu, pour manifester ENSEMBLE ce que le Seigneur Lui-même dit de nous : « Vous êtes la lumière du monde » (Mt 5.14)

commodo ultricies risus quis, eget adipiscing commodo quis elit.